Le prestige

Publié le par Lala Her

De Christopher Priest, traduit de l'anglais par Michelle Charrier.

Le prestige

Présentation:

Alfred Borden et Rupert Angier, deux prestidigitateurs hors du commun, s'affrontent dans un duel sans merci.

Trois générations plus tard, au cours d'une enquête sur une secte, le journaliste Andrew Wesley fait la connaissance de Kate Angier. Elle lui révèle qu'il s'appelle en fait Andrew Borden, et qu'une guerre oppose leurs deux familles depuis la fin du XIXe siècle. Quand Andrew découvre le rôle exact joué par le scientifique Tesla dans toute cette affaire, sa vie en est bouleversée à jamais...

Ce roman a reçu le World Fantasy Award, catégorie "Meilleur roman".

 

Pourquoi?

Le titre m'a surtout attirée. Pas que je m'intéresse spécialement à la magie et aux illusions, mais il y a quelques mois j'ai découvert (et adoré) le film L'illusionniste de Neil Burger. C'est donc avec le souvenir du film en tête que j'ai acheté ce roman.

 

Mon avis:

J'en ressors tout juste. Je l'ai commencé petit à petit jusqu'à aujourd'hui. A midi je l'ai attrapé et je ne l'ai plus lâché jusqu'à maintenant!

Et ce final! Waaaah! J'étais tétanisée dans mon canapé!

Mais bon, reprenons les choses plus ou moins dans l'ordre.

Le roman est divisé en cinq parties. A chaque partie un des personnages prend le rôle principal et s'exprime à la première personnes. On alterne alors entre le présent et le passé, suivant le personnage que l'on suit.

Quand la première partie s'achève on comprend que le premier personnage va lire le récit du second. Cette deuxième partie est donc constituée des écrits du deuxième personnage, ayant traversés le temps grâce à leur publication. Le troisième personnage raconte son enfance jusqu'au présent, puis (je suppose) se remémore la lecture des carnets du quatrième personnage, constituants la quatrième partie. Enfin la cinquième partie, revenant au présent, constitue le final.

Les deux récits du passé offrent deux visions de la même guerre opposant les deux personnages. On sait donc ce qui va se passer globalement, mais les détails et les états d'âme sont les plus importants. Pas de lassitude donc, mais un empressement de savoir ce qui s'est passé et comment de l'autre côté.

Cependant, même s'ils étaient indispensables à la cohérence de chaque récit, les récits d'enfance des personnages m'ont parfois ennuyée. Heureusement ces passages ne s'éternisaient pas non plus.

Des personnages, seule Kate (la troisième) ne m'a pas tout à fait convaincue. Les autres sont bien construits, mais il manquait à celle-ci un petit quelque chose qui donne "vie" aux personnages. Néanmoins c'est un personnage cohérent, je n'y ai pas adhéré c'est tout.

Chacun des quatre personnages pense et s'exprime à sa manière, ce qui contribue à leur donner une consistance. Le tout forme un ensemble harmonisé qui se lit sans difficultés.

Au final les quatre récits se rejoignent, et même si je me doutais d'une partie de ce qui allait arriver la narration m'a complètement happée.

Maintenant que j'ai tous les éléments de l'intrigue en tête, je vais m'empresser de relire les deux premières parties afin de constater en quoi les révélations des trois autres bouleversent leurs significations.

 

En bref, un coup de coeur malgré quelques petits défauts qui s'oublient facilement.

 

 

Notes : Il s'agit bien plus ici de fantastique de de fantasy. Ce roman a été adapté au cinéma par Christopher Nolan.

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Benjamin 16/08/2010 07:51


Jamais lu Priest, là tu m'en a donné envie ^^


Lala Her 16/08/2010 18:21



Je suis contente d'avoir réussi à donner envie de le lire.


C'est vraiment un bon bouquin, je ne peux que te le conseiller!