Les petites fées de New York

Publié le par Lala Her

De Martin Millar, traduit de l'anglais par Marianne Groves.

Les petites fées de New York

Présentation : 

" Le récit des Petites fées de New York démarre avec Morag et Heather, deux petites fées hautes de cinquante centimètres, portant épée, kilt vert et cheveux mal teints, qui volettent par la fenêtre du pire violoniste de New York, un type antisocial et obèse nommé Dinnie, et vomissent sur sa moquette. Qui sont-elles et comment sont-elles arrivées à New York, et en quoi cela concerne-t-il l'adorable Kerry, qui vit dans l'immeuble d'en face, est atteinte de la maladie de Crohn et confectionne un alphabet des fleurs, et en quoi tout cela concerne-t-il les autres fées (de toutes nationalités) de New York, sans oublier les pauvres fées opprimées en Grande-Bretagne, voilà le sujet du livre. Il contient une guerre, ainsi qu'une mise en scène fort inhabituelle de Songe d'une Nuit d'été de Shakespeare, et des solos de guitare de Johnny Thunders des New York Dolls. Que peut-on demander de plus à un livre? "

Neil Gaiman

 

Pourquoi?

C'est l'avis de Benjamin qui m'a convaincue d'acheter ce livre, dont je n'avais jamais entendu parler par ailleurs.


Mon avis : 

J'ai mis du temps avant de venir donner mon avis sur ce livre. Je ne sais pas bien comment exprimer mon sentiment à son sujet. Alors j'écris ça comme ça vient, ce sera plus facile.

Il s'agit d'un livre complètement loufoque. La présentation qu'en fait Neil Gaiman (voir au-dessus) en résume une bonne partie sans pour autant dévoiler l'ambiance qui règne ici.

Les fées en question sont au choix : ivres, en train de faire la morale à quelqu'un, en train de se chamailler, en train de faire des bêtises ou en train de se vanter sur tel ou tel talent.

Les humains qu'elles rencontrent sont à la fois réalistes et caricaturaux.

La narration est simple, on passe d'un personnage à un autre, d'une situation à une autre, juste par un saut de ligne. Et des personnages et des situations, il y en a à profusion! Il y en a certains sur lesquels j'ai fait l'impasse, parce qu'à un moment donné je commençais à les confondre, alors au lieu de revenir en arrière histoire de remettre les points sur les i j'ai continué à avancer dans ma lecture.

L'intrigue est diluée au milieu de tout ça. Au début je ne la voyais pas du tout mais je continuais à lire juste pour cette ambiance très particulière. Petit à petit je la voyais se dessiner, mais elle n'est jamais prépondérante sur l'ambiance générale du livre.

Je suis habituée aux intrigues fortes, peut-être est-ce pour ça qu'après la phase découverte/surprise de la première moitié du livre j'ai commencé à décrocher.

Il y a des rebondissements toutes les deux pages, mais de toute façon je m'attendais à ce qu'il y en ait. Ceux concernant la fleur de Pavot (pour ceux qui auraient déjà lu) étaient courus d'avance : parfois j'espèrais quelque chose de différent, et bin nan toujours la même chose.

Le final est mignon, pas transcendant non plus.

En fait j'ai beaucoup aimé la première moitié du roman, parce que c'est tellement loufoque qu'on va de surprise en surprise (les écureuils!) ; mais je n'ai pas accroché à la seconde moitié, je connaissais déjà l'ambiance donc plus de surprises alors que l'auteur en rajoute encore quelques couches pour continuer à développer, et l'intrigue n'est pas des plus importantes.


En bref, je suis partagée sur ce roman. J'ai d'abord été séduite avant de m'en désintéresser.

 

 

Note : J'ai été très surprise du prix du livre. Le format se rapproche fort d'un livre de poche (même si je sais que ce n'en est pas un) et il coûte 19€. Je l'ai commandé sur internet et je m'attendais à un grand format "classique" pour ce prix là. Alors quand je l'ai sorti de son paquet, j'ai fait AOUTCH!

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Benjamin 11/09/2010 11:09


Ton avis sur la seconde partie est pertinent, c'est vrai que la première partie se dévore à toute allure, et la seconde est un peu plus laborieuse. Je n'y ai pas prété particulièrement attention
car je l'ai lu en une fois ^^.

Sinon, pour le prix du bouquin, c'est sûr que c'est un peu (beaucoup) cher, mais n'oublions pas que c'est un tout petit éditeur qui a eu l'audace de chercher un auteur quasiment inconnu en France,
ça ne justifie pas totalement ce prix, mais tout de même.


Lala Her 11/09/2010 23:21



Peut-être que j'ai plus senti cette perte d'intérêt entre la première et la seconde partie parce que j'ai fait une mini-pause au milieu...


 


Quant au prix je n'oublie pas les conditions d'édition, c'est juste que je n'y avais pas pensé avant de l'acheter, alors en sortant le livre de son enveloppe et en voyant le prix j'ai été
surprise. Mais bon, j'étais contente de l'avoir quand même, je l'attendais depuis plus d'une semaine et je m'impatientais!