Parce que je suis une fille comme tout le monde.

Publié le par Lala Her

Je trépigne devant une armoire pleine (presque mais pas tout à fait, dans ce coin là on pourrais encore caser 2/3 tee-shirts et dans celui-ci un pull ou un jean peut-être) marmonnant "j'ai rien à me mettre" puis clamant, une fois habillée (je préfère) que je ne suis pas de ce genre là.


De même, lorsqu'un livre est en cours je trépigne devant ma pile de livres à lire, impatiente d'entamer ceux qui me font de l'oeil depuis bien trop longtemps ; puis, le livre terminé, j'affronte mes piles "à lire" et "à relire" (sachant pertinemment que certains livres qui devraient avoir leur place dans les formations pré-citées n'y figurent pas pour diverses raisons, mais que, le tout ensemble, ça fait un petit paquet quand même) et je trépigne de nouveau, pleurant presque: "j'ai rien à lire".


Je suis une grande malheureuse

Publié dans Et moi et moi et moi

Commenter cet article