Ils sont fous ces Américains!

Publié le par Lala Her

De Tamarik.

Ils sont fous ces américains

Présentation :

Dans « De la Démocratie en Amérique », Alexis De Tocqueville en 1835 parlait de la tyrannie de l'opinion publique majoritaire. Cette dernière règne toujours. Et c"est pourquoi sur votre route du Nouveau Monde, le péage demandé sera votre approbation de la société américaine. Ce n’est pas le seul effort que vous devrez faire pour devenir éventuellement populaire : Vous êtes athée, laïque ou agnostique, adoptez une religion ou même créez en une; gourmet, oubliez les ingrédients indispensables de la gastronomie française et trouvez en d’autres; intellectuel, apprenez à parler sports; et si vous alliez minceur naturelle avec désinvolture sportive : desserrez votre ceinture et faites une large publicité à vos petits matins passés à soulever des poids, que ce soit vrai ou non; pour les plaisantins et amateurs d’humour francophone, la censure est indispensable, surtout avec les autorités; homosexuel et fier de l’être, vérifiez la législation de l’Etat dans lequel vous vous trouvez et évitez les campagnes; famille de 1,96 enfants, prévoyez une augmentation. La liste est longue des changements que vous devrez adopter pour évoluer à l’aise dans cet autre continent.

 

Pourquoi?

Je ne sais plus où j'avais vu ce bouquin, mais je l'avais mis dans ma wish-list (liste de livres souhaités, donc à acheter lors de mes virées bouquins).

J'ai eu la bonne surprise le recevoir dans mon colis swap Bit-lit/Fantasy, offert par Lily.

J'ai commencé à le lire durant le RAT, puis j'ai bloqué sur le chapitre de la nourriture (alors que j'avais déjà des nausées), je l'ai donc terminé plus tard.

 

Mon avis :

Déjà il faut dire que j'adore les comparaisons de cultures entre pays. Je trouve toujours ça très drôle de voir comment nous, français, sommes perçus à l'étranger et de comparer avec l'idée que je me fais de mes concitoyens. Puis de comparer à mon propre comportement.

J'aime aussi découvrir la façon d'être du reste du monde, et une nouvelle fois de comparer avec la France.

J'ai de la famille aux Etats-Unis, je suis allée les voir une fois. Oui, une seule fois. Mais quand on voit le prix des billets d'avion, on comprend pourquoi une seule fois.

Et puis bon, outre d'être la terre d'accueil de ce bout de ma famille, je trouve ce pays surprenant. Mais ce n'est pas avec ma famille que j'apprendrais à connaître ses habitants (oui, parce que même ceux qui ne sont pas français de naissance, on les a françisés, hein)

Ce livre est donc parfait pour apprivoiser les énergumènes américains. Bien évidemment tous les américains ne sont pas forcéments les énergumènes décrits dans le livre. Comme tous les français ne boivent pas de vin. Mais si vous n'êtes pas du genre anti-généralités, alors il devrait vous plaire.

Parce qu'il y a énormément d'humour dans ce bouquin. Même les choses qui habituellement ne porteraient pas à sourire sont ici tournées en dérision.

Les conseils de l'auteur vont de la préparation des bagages aux pets (animaux de compagnie), en passant par les cultures, le sport, les routes, etc.

Tous les conseils dispensés m'ont semblés utiles, et si j'ai la chance de retourner aux US prochainement, j'emporterais ce bouquin avec moi. Parce que l'auteur sait de quoi elle parle, et ce n'est pas parce qu'elle explique tout ça avec humour que ça doit pour autant être négligé. C'est en tout cas ce que j'en ai retenu.

Et malgré à travers cet humour se dessine une Amérique assez loin de l'image qu'elle véhicule, parfois même assez glauque. A se demander si je ne ferais pas mieux de rester chez moi finalement...

Mais pour vous donner une meilleure idée de ce que contient ce bouquin, quelques extraits :

"Mais les Américains disposent d'une arme pour apprivoiser la nature : l'air conditionné. Leur appréhension d'une température idéale différant sensiblement de la notre, prévoyez que vous gèlerez en été et que vous étoufferez en hiver. A l'intérieur. C'est-à-dire la majorité du temps, puisque nul n'est censé de déplacer à pieds (sauf à New York). Donc, à l'encontre de la plus élémentaire logique, emportez un cardigan, châle, veste, pull avec vous en été, et habillez-vous léger en hiver. Soyez prets à vous couvrir dès que vous passez une porte (en été), sous peine de pneumonie, et à vous découvrir en hiver, sauf si vous désirez un sauna gratuit."

"Ne râlez pas, ne protestez pas. Cette méthode – française – n'est efficace qu'en France, pays où l'attaque est la meilleur méthode pour progresser vers une entente cordiale entre administrateurs et administrés. Les Américains ne considèrent pas la controverse comme un talent national."

"Vous buvez du thé? Mauvaise idée."

"Comment se faire envoyer un colis de survie gastronomique -> Pour cela il faut être français, basque, corse, napolitain, etc., parce qu'une pratique ancestrale de se jouer des interdits est nécessaire."

"Un conseil pour le fançais "sportif modéré naturellement mince" : mentez. Achetez-vous la tenue complète, mettez-la dans un sac de sport et transportez le tout ostensiblement avec vous chaque jour. On vous croira. Les Américains n'ont pas tendance à pratiquer une telle duplicité."

"Homeland security : Organisation de sécurité intérieure. Prompte à l'arrestation des innocents, incapable de remarquer les vrais criminels."

"Les Usiens n'ont pas d'humour – sauf à Hollywood, où des scénaristes, pour la plupart de culture juive venus d'Europe de l'Est, l'ont apporté durant la seconde guerre mondiale. Depuis leurs rejetons l'ont cultivé. Regardez les noms des génériques des films américains (...)"

"Evitez dans tous les cas de divulguer vos connaissances. Les Américains se sentiraient infériorisés et penseraient que vous les méprisez. Ils ont gardé dans leur mémoire nationale le souvenir de leur infériorité de colonie.(...)Admirez cette impressionnante mémoire collective qui les incite à se reconnaître dans les représentants politiques qui leur ressemblent (genre Sarah Palin : "L'économie? La politique étrangère? Connais pas. Mais je sais découper un caribou... C'est pour cela que je suis prête à diriger le pays.")"

 

En bref : j'ai beaucoup ri et j'ai appris pas mal de trucs sur les Etats-Unis. Des généralités bien sur, mais qui ne sont pas à négliger pour autant.

Publié dans Hors catégories

Commenter cet article

bac-a-linges 04/06/2011 09:00



Doit être simpa à lire. Peut étre mon futur livre de chevet ;)



Shanaa 16/10/2010 18:14


Ce livre a l'air énorme. Un livre qui cite Tocqueville en 4e de couv ne peut qu'être énorme.